• Kite surf sur Gergovie
  • Grottes de Monton
  • Les Arverniales à Gergovie
  • Spectacle Soliloque Mirefleurs 2014
  • Vignes sur les Martres de Veyre
  • Ceriseraie La Roche Blanche
Chantier de fouilles 2017
Calendrier jour par jour
Programme par semaine
Hébergement, Activités, Commerces, etc...
>> Accèder

Chantier de fouilles 2017

Chantier de fouilles à Gergovie

Du 24 juillet au 1er septembre 2017, l'équipe de fouilles est revenue travailler au centre du plateau.

Les fouilles se sont concentrées sur le secteur compris entre la porte sud et la place pour déterminer plus exactement l'extension de cette dernière, et préciser la date de sa construction.
Le travail post-fouilles a commencé. Une conférence par Peter Jud, l'archéologue en charge du chantier, sera organisée en mars 2018.



 
Découverte du dallage - Gergovie Fouilles 2015



 

Plan des fouilles de Gergovie 2013-2015

Le plan du secteur

Les fouilles des années 2013 – 2017 ont permis de découvrir un ensemble urbain très cohérent (voir plan).
 

  • Dès le début de l'occupation, vers 70 avant notre ère, un fossé de drainage traverse le secteur (n° 3 du plan). Il s'agit de la structure la plus ancienne reconnue à ce jour.
  • Puis, un mur de fortification formé de grands blocs basaltiques et large de 2,70 m est construit (5). Ce mur est orienté perpendiculairement au rempart qui borde le plateau. Il appartient à l'aménagement de la porte principale de la ville.
  • Dans le corridor formé par les deux ailes rentrantes du rempart (1 et 2), une tour massive en bois à plusieurs étages bloque l'entrée, surplombant la chaussée et les portes (6).
  • Cette voie, large de plusieurs mètres, se dirige vers le centre de la ville (4). Elle est encore par endroit recouverte d'un dallage à la romaine.
  • Immédiatement derrière la porte, une plateforme rectangulaire constituée de larges dalles supporte un vaste bâtiment sur poteaux, identifié pour l'instant comme un petit temple (7).

 
Place dallée centrale Fouilles 2017

Le développement de la ville gauloise

Il est caractérisé par un dynamisme étonnant, ainsi que par la qualité des constructions publiques.
Les débuts de l'occupation remontent aux décennies qui précèdent la Guerre de Gaules.
La dernière phase de l'évolution est marquée par une forte activité artisanale, juste avant que la capitale des Arvernes soit transposée, au début de notre ère à Augustonemetum, la future Clermont-Ferrand.



 

Le rempart sud est - Fouilles Gergovie 2001-2007

Communication des résultats

L'équipe des fouilleurs, composée d'étudiants d'archéologie des Universités de Paris-Sorbonne, de Clermont-Ferrand et de Montpellier, ainsi que des bénévoles français et étrangers, ont présenté les découvertes récentes lors d'une journée portes-ouvertes le 15 août dernier.
Une conférence de Peter Jud est prévue en mars 2018 pour faire le point sur les enseignements de cette dernière campagne et notamment des études qui suivent les fouilles.

De nouvelles campagnes sont d'ores et déjà programmées pour les années à venir, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, du département du Puy-de-Dôme, de la commune de La Roche Blanche, de l'Association du Site de Gergovie et de l'entreprise EVEHA.


 

Mur découvert en 2013

Résumé des épisodes précédents

Les fouilles récentes réalisées de 2001 à 2012 sur le plateau de Gergovie ne permettent pas d'avoir une vision précise de l'occupation et de l'organisation urbaine du site à l'époque de la Guerre des Gaules. Moins de 1 % de la surface totale de l'oppidum arverne (70 ha) a été fouillé !
Durant cette période, les recherches ont porté sur :
  • la fortification sud-est : terrasse artificielle surmonté d'un à-pic et d'un mur en pierre sèche.
  • la fortification ouest : mur en pierre sèche et carrières d'extraction
  • la porte ouest de l'oppidum, réaménagée à plusieurs époques
  • le repérage de la voie antique partant de la porte ouest et se dirigeant vers le centre du plateau
  • le sanctuaire, dont le fonctionnement s'est prolongé jusqu'au 3ème siècle après J.-C. alors que le site n'était plus occupé de manière permanente.

 
Des étudiants et des bénévoles fouillant la ville de Gergovie, ancienne capitale des Arvernes

En octobre 2013, un nouveau sondage a été effectué sur le plateau de Gergovie pour identifier une zone propice à la réalisation d'une fouille pluriannuelle.  Une tranchée de 30 mètres a donc été creusée à proximité du lieu-dit "maison de étudiants" dans une parcelle où les couches archéologiques sont très bien conservées sur une épaisseur de 60 cm.

Des fosses, des citernes et des puits de l'époque gallo-romaine sont apparus.
Datant probablement de l'époque gauloise, un mur massif en pierres sèches, large de 2,70 mètres, a été découvert. Comparable par sa construction au rempart de l'
oppidum, son tracé est cependant perpendiculaire à celui-ci. De plus, il présente un caniveau original aménagé contre sa façade ouest. La disposition de ce mur laisse penser qu'il s'agit donc d'une partie de la porte sud de l'oppidum, contemporaine de la bataille de Gergovie en 52 av. J.-C.


 
Grâce aux fouilles, l'organisation spatiale et la chronologie de l'occupation du site devraient être mieux comprises !.
Mais comme toujours en archéologie, de nombreuses questions restent ouvertes et l'étude complète de ce secteur nécessitera de nombreuses années de recherches.
En attendant le rapport de fouilles 2017, si vous souhaitez une information complète sur leur état d'avancement, vous pouvez télécharger le rapport 2016 en cliquant ICI
  • Le site de fouilles 2014 vu du NE
  • Caniveau découvert en 2013
  • Puits découvert lors des fouilles 2014
  • Découverte de la plateforme dallée - Fouille Gergovie 2015
  • Assiette gauloise, presque complète, au moment de la découverte - Fouille Gergovie 2015